camille coache le public 6 !

camille coach5



gymnase

SAISON 3, ACTE 2.

Depuis notre accession au plus haut niveau nous luttons pour le maintien, dans un championnat où un tiers des équipes est engagé dans cette bataille au travers des playdown. C’est une formule qui ne trouve pas d’équivalent dans les championnats de haut niveau, tant la proportion d’équipes qui se voient rebattre leurs cartes est importante. Ce mini championnat décisif se déroule sur le dernier mois et demi d’une année de travail et d’émotion. Nous y avons participé deux fois et avons réussi à se sortir des ronces autant de fois. Qu’à moyen terme notre ambition de ne plus y mettre les pieds existe, cela se comprend car les ronces ne sont pas agréables. Pour notre 3ème saison au plus haut niveau cela reste incertain.

Aussi pour cette saison j’ai tracé un chemin transitoire, car pour arriver plus haut il faut grandir, pas à pas, sans se brûler nos ailes d’abeilles. Avec une feuille de route à 7 victoires, au regard de la concurrence, il m’a semblé que cet objectif était légitime et bon à fixer. En ayant tourné à la trêve avec 3 victoires et 2 nuls nous sommes dans les temps, et même légèrement en avance. Ce que notre public doit comprendre c’est que nous avons déjà joué 6 de nos 11 matchs à domicile. Pour les 5 restants, nous jouerons 5 équipes mieux classées que nous, dont 3 membres du top 5. En phase aller nous avons fait un incroyable résultat à Metz. Ce souvenir va animer notre équipe longtemps. Croire pleinement en ses chances change beaucoup de choses. Et on se sent capable de faire des coups contre des équipes plus huppées que nous.

L’équipe progresse mois après mois, on a très bien travaillé lors de cette trêve, et je félicite les joueuses pour cela devant tous. Cette équipe me plait beaucoup et les remarques que l’on m’a faites sur cette première partie de saison montre que je ne suis pas le seul à avoir ce sentiment. Pour résumer les retours que l’on me fait : cette équipe qui a évolué à l’intersaison joue mieux que par le passé et garde le même esprit. Le pari est donc en train de réussir, ma phrase de début de saison était : « il nous faudra davantage grandir que changer », et c’est bien ce qui est en train de se passer. Maintenant le challenge qui nous attend en seconde partie de saison est probablement un peu plus relevé. Nous avons réussi lors de cette période de construction d’équipe et de notre jeu à faire les résultats nécessaires, c’est très bien, mais on ne veut pas s’arrêter là. Toujours présent, le public reste l’atout majeur de nos grands soirs au Vercors. Le fait de recevoir des mieux classés que nous va motiver grandement les joueuses, il doit en être de même pour le public. Nous devons construire les exploits ensemble. Si je vous transmets la dynamique de l’équipe c’est pour qu’il en soit de même dans les tribunes.

Du monde, du bruit, du monde, du bruit. Il y a deux choses que l’on peut encore accentuer. Le gymnase est presque plein en permanence. Sur cet acte 2 il faut enlever le « presque ». Prenez date, appeler vos amis, on peut rentrer 100 personnes supplémentaires en moyenne, debout certes. Mais le moment reste tout aussi passionnant. Que chacun s’y mette, du monde, du monde, un Vercors plein comme un œuf de ferme à chaque match. Le bruit. Vous encouragez et tapez dans les mains 30 fois par match ? Faites le 50. Vous reprenez les chants du speaker et du Kop Vertaco 2 fois sur 3 ? Faites-le à chaque fois. Tentons, dès ce premier match contre Paris, de montrer et de faire entendre une ambiance encore plus folle que sur l’acte 1 à tous ceux qui resteront derrière leur écran avec Sport en France. Passez devant, croyons en nos chances.



nos partenaires majeurs

chevalgroupamaPeugeot Sovaca
bg insta