12 septembre 2019

camille coache le public 3 !







Une carte à jouer.

Comme une fois par saison, je me dois de rappeler le sens de cette rubrique. Elle a pour but de créer de la proximité entre le public et le terrain. Je le fais parfois en éclaircissant les règles du jeu, parfois en expliquant la stratégie de la saison, parfois en mettant l’accent sur les liens entre le public et le jeu pendant un match. La plupart des rubriques comportent un « coup de coaching », une proposition que je vous fais pour le match à venir, quelque chose à mettre en œuvre.

Aucun de ces textes n’est court, c’est volontaire. J’estime que de nos jours on ne prend plus le temps pour des choses qui sont essentielles. On s’habitue au tout vite et tout pratique. Emballé c’est pesé, déballé c’est cuisiné. Revenons aux matières premières. De la matière il y en a dans cette équipe. Rien de tout prêt à mettre au micro-onde, et ça me va bien comme cela. Alors que pourrait donner le résultat de la cuisine de la saison ?

Vient donc le temps où je vous explique la feuille de route. Pour l’instant sur les 4 saisons passées, elle a toujours été respectée. Sans faire beaucoup moins, ni beaucoup plus, on est dans les clous. Souvent les chants externes entonnaient d’autres refrains, à nous imaginer redescendre parfois, chacun à son point de vue. Cette année ils sont plutôt un ton au-dessus. Je trouve que ça force un peu le trait, au risque de brûler la casserole.

J’ai toujours tenu le discours que l’on cherchait à gagner plus de matchs que la saison dernière. Le cap il est là. Atteindre 7 victoires en phase régulière serait une première dans l’histoire du club et, si cette équipe progresse au rythme que je l’espère, c’est un objectif atteignable. Pour l’obtenir je mise donc sur une évolution du niveau de jeu de notre équipe au fil de la saison. En l’état ça ne suffirait pas pour y arriver. Monter en puissance et faire peut-être plus de victoires en phase retour qu’en phase aller. Si on divise 7 dans ce sens, on tomberait vers 3 victoires en phase aller et 4 en retour. Bon là ce n’est plus une feuille de route mais une carte IGN. Mais je les préfère (de loin) aux GPS.

Notre calendrier des matchs allers nous offre des déplacements chez 4 des 5 équipes qui ont fini dans le quintet de tête l’an passé. Pour faire simple on recevra les gros en match retour. Il va donc falloir aller gagner à l’extérieur en 2020 chez les « moins gros » si on veut garder cette logique évolutive en nombre de victoires. Evidemment l’inverse aurait été plus confortable, recevoir les « moins gros » au retour aurait peut-être permis de mieux faire fructifier notre progression. Mais un calendrier on ne le choisit pas on s’y adapte.

La réception de Chambray ce week-end rentre dans les matchs que j’appelle bonus. Pour remplir notre escarcelle, il en faudrait quelques-uns. Ceux-là on les prend comme ils viennent. Selon où nous en sommes de notre progression, selon le niveau de performance du moment de l’adversaire, c’est le genre de match où tu peux faire un coup. Chambray navigue depuis 3 saisons entre la 6ème et la 7ème place du classement. Ils ont stabilisé cette zone comme nous avons, en 2 saisons, stabilisé celle qui nous permet de nous maintenir (10 / 11ème). Cette année aussi bien eux que nous espérons faire un peu mieux. Leur objectif est de finir 5ème pour se qualifier en coupe d’Europe. Cela représente une feuille de route à 5 victoires de plus que la nôtre, pour votre information. On en reparle peut-être dans quelques années. Quelques années pour 5 victoires de plus. 2 à 3 par an. Feuille d’autoroute. En attendant gardons à l’esprit la carte IGN et jouons-la fond.



nos partenaires majeurs

chevalgroupamaPeugeot Sovaca
bg insta