focus sur léna grandveau !

lena 2020


Salut Léna, peux-tu te présenter en quelques mots pour ceux qui ne te connaissent pas encore ?
J’ai 17 ans et demi je viens de Beaune. J’ai commencé le hand à 5 ans et demi, j’ai joué pendant 9 ans au club de Beaune, puis 3 à Chevigny. J’ai aussi intégré le Pôle Espoirs de Besançon pendant trois ans, avec qui on a été deux fois championnes de France et une fois vice-championnes. Et j’ai rejoint le Centre de Formation de Bourg-de-Péage cette année.

À quel poste joues-tu et comment t’y es-tu retrouvée ?
J’évolue maintenant au poste de demi-centre, mais au départ j’ai commencé arrière et gardienne ! C’est au Pôle que je suis passée demi, car on trouvait que j’avais une bonne lecture de jeu pour mon âge, que j’étais rapide et que j’avais de bons appuis.

Tu débutes cette saison dans un nouveau club, la saison est plutôt bien lancée, quels sont tes objectifs ?
C’est une saison hyper importante car je joue avec des filles d’expérience et des jeunes à côté de moi ; je dois gagner en temps de jeu. J’ai commencé doucement, il faut que je monte en performance. L’équipe est vraiment sur une pente ascendante, car on ne se connait pas encore très bien. La phase de prépa a déjà bien resserré les liens. Donc je vais prendre tout ce qu’on me donne sans me poser trop de questions, sans stress, même si jouer en D1 à 17 ans ce n’est pas rien. J’ai la chance de pouvoir jouer avec et contre des filles expérimentées.

Peux-tu nous parler de ton aventure en équipe de France jeunes ?
J’ai commencé avec les U16, avec qui on a été vice-championnes en 2018 pour la Partille Cup en Suède. Puis on a été championnes olympiques lors des FOJ et on a décroché la médaille de bronze lors des Championnats d’Europe en Slovénie. Ces expériences m’ont permis de prendre confiance en moi et aussi de jouer avec les meilleures filles de la génération, donc forcément c’est très intéressant pour avancer ; les filles jouent pour elles mais aussi pour toi à côté. C’est aussi là que tu te rends compte du niveau des autres nations.

Que fais-tu quand tu n’es pas sur les terrains ?
Cette année je suis en études supérieures ; je fais un DU Performance et carrière du sportif de haut niveau et je passe aussi le Titre IV avec la FFHB pour devenir entraîneur. C’est depuis ma 2ème année de Pôle que j’ai envie de me diriger dans cette voie. Le DU me servira aussi pour construire ma propre carrière de sportive de haut niveau car on étudie pleins de choses différentes.

Quelle musique pour préparer un match ?
J’en ai plusieurs mais : Freed from desire de Gala.

Un petit mot pour finir ?
Pour le public : venez nous encourager à tous les matchs à domicile, le mercredi et le samedi, restez de bonne humeur, poussez-nous dans les bons comme dans les mauvais moments, on a besoin de vous ! Et merci à toute ma famille, car c’est aussi grâce à eux que je suis là.


nos partenaires majeurs

aesio
chevalgroupamaFordroyal bernard
bg insta