camille coache le public #1 !

camille1

camille1b
UN NOUVEAU PARTAGE.

Cette rubrique que j’ai démarré au printemps 2017 a pour objectif de créer de la proximité entre le public du Vercors et son équipe. Je donne des éléments de compréhension pour celles et ceux qui viennent nous voir jouer, et même nous voir grandir pour ceux qui nous suivent depuis maintenant belle lurette.


Ce lien-là me semble essentiel pour le club de territoire que nous sommes. Le club de Bourg de Péage est le club des Péageois et de tous ses voisins. L’équipe représente les valeurs du club, nous sommes une grande famille. Vous comprendrez bien que cette proximité ne pourra plus tout à fait s’exprimer comme avant. Comme pour tous les liens sociaux, le coronavirus nous éloigne. Je le trouve presque sournois ce virus, il est indirectement un coupeur de lien de manière continue. Car il nous oblige à nous mettre à distance, il nous impose des barrières. Et nous allons tous respecter cela, car nous devons être responsables. Le club a mis tout en œuvre pour vous garantir un spectacle sécurisé, si vous voulez que ce spectacle perdure, venez et soyez responsables, sinon on ferme boutique ; je ne peux pas être plus clair. Cela paraît contraignant, nous passons peut-être trop de temps à nous dire que nous ne pouvons pas faire ceci ou cela. Posons-nous plutôt la question de ce que l’on peut faire.

Dans nombre de ces rubriques j’ai mis en avant le partage des émotions entre le terrain et les tribunes. L’action des uns influent sur l’action des autres. L’importance du bruit me semble primordiale, d’avoir un public actif, des interactions dans l’ambiance. Mon conseil de coach pour cette première retrouvaille dans le contexte sanitaire actuel est donc la suivante. Trouvez les nouvelles façons pour créer de l’ambiance et des interactions avec l’équipe, soyez créatifs. Le masque limitera la portée du votre voix. On peut s’en plaindre, ou accentuer le nombre d’applaudissements, le tout c’est d’avoir le même nombre de décibels. À la fin du match il n’y aura plus le tour de terrain des joueuses avec les tapes dans les mains, ni même les enfants qui descendent sur le terrain pour les autographes. Elles ont toujours le même état d’esprit, l’esprit BDP, mais comprenez que nous sommes testés toutes les semaines, et qu’un cas positif deviendrait très compliqué pour nous et pour vous.

Un dernier point. Ce n’est pas une saison où il faudra être focalisé sur les résultats. C’est difficile pour l’observateur à distance, je sais. On suit un sport on regarde les résultats. Mais par exemple, 11 des 14 équipes de LFH n’ont pas pu jouer le nombre de matchs de préparation qu’ils avaient prévu. Parfois un ou même zéro match joué et ils vont démarrer la saison. Des cas positifs, puisqu’on les cherche, on en trouve. Donc des joueuses absentes, des équipes qui n’ont pas le même calendrier et pas les mêmes rythmes d’entrainement collectif, il va y en avoir. L’équité n’est pas autant garantie. Aujourd’hui pour les joueurs et joueuses de hand le résultat du test Covid hebdomadaire est tout autant attendu que celui d’un match.

Continuons de partager même si l’on est à distance. Nous pouvons vivre ensemble les matchs, nous pouvons nous entendre et nous voir. Que les poings rageurs des joueuses se lèvent plus fort, que les mains du public deviennent rouges, que la sono grésille, que le public se mettent à faire des olas, que les banderoles de notre Kop Vertaco soient plus grandes. Profitons, avec l’esprit de responsabilité, de ces moments de communion devenus rares.



nos partenaires majeurs

aesio
chevalgroupamaFordroyal bernard
bg insta