focus sur lucie modenel !

focus lucie modenel
Salut Lucie, peux-tu te présenter en quelques mots pour ceux qui ne te connaissent pas encore ?
J’ai 17 ans, bientôt 18 (en février), je suis originaire d’Auvergne. Avant, je jouais au club de Saint-Flour, et j’ai aussi joué à Clermont. Je viens d’une famille de handballeurs : parents, sœurs, cousins et cousines ! Sinon, j’ai un parcours assez « normal », j’ai commencé par les Intercomités, les Interligues, les Interpôles puis le Centre de formation. Je suis aussi en équipe de France U17 depuis l’année dernière, avec laquelle on a fini 1ères lors des Championnats Méditerranéens et du Festival Olympique de la Jeunesse Européenne (FOJ). On a également décroché la médaille de bronze aux Championnats d’Europe en Slovénie en août 2019. J’évolue au poste de demi-centre, et celui d’arrière droite en équipe de France.

Comment t’es-tu retrouvée à ce poste ?
Au début, j’ai commencé arrière gauche, même lors des derniers Interpôles (2019) je jouais à ce poste. Mais vu ma taille et mes qualités physiques, on va dire que je peux être facilement une joueuse « magneuse de ballon », donc le poste de demi-centre est plus en adéquation avec mon physique.

Et quel est ton bilan personnel à mi-saison, avec notamment tes premiers matchs en LBE ?
Suite au départ de Mélanie Bak, j’ai commencé directement avec la LFH, donc j’ai un peu été « lancée dans le grand bain » ! Mais ça s’est bien passé ; même si je n’avais pas énormément de temps de jeu pendant les matchs, j'ai beaucoup appris. Depuis que je suis revenue avec la N1, je retrouve du plaisir, avec moins de pression par rapport à la compétition, et plus de temps de jeu. L’avantage c’est qu’il y a une bonne ambiance dans les deux équipes, donc ce n’est pas difficile de passer de l’une à l’autre. La seule contrainte c’est de ne pas forcément s’entraîner la semaine avec le groupe avec lequel on joue le weekend.

Parle-nous un peu plus de ton aventure en Équipe de France jeunes ?
Ma première sélection avec les U16 ne s’était pas super bien passée, car je n’étais pas encore prête à m’engager à ce niveau-là. Mais j’ai quand même été de nouveau sélectionnée en U17 ; les coachs ont su me faire confiance et m’ont donné de l’importance, que cette fois j’ai su saisir. On est vraiment un bon groupe, tout le monde s’entend bien et on a su évoluer ensemble. Les FOJ et les Championnats d’Europe ont été une révélation pour nous toutes ! On est une équipe sans vraiment de leader mais où on se fait toutes confiance : c’est notre force. La prochaine étape, c’est un tournoi de préparation en mars à la Maison du Handball, et ensuite les Championnats du Monde en Chine au mois d’août.

Que fais-tu quand tu n’es pas sur les terrains ?
Je suis Terminale S au lycée Algoud-Laffemas de Valence, et je passe le Bac cette année. J’attache beaucoup d’importance à rester en lien avec ma famille.

Une passion extra-handball ?
Je n’ai pas vraiment le temps... J’aime passer du temps avec mes amis, que je vois principalement au lycée. Sinon j’aime le sport en général, donc dès que je peux, je prends mon vélo ou je vais courir. J’ai toujours touché à tous les sports (judo, natation, athlétisme, badminton) : avec une maman professeure d’EPS, forcément ça donne envie !

Quelle musique pour préparer un match ?
I’d love to change the world, elle a le tempo d’un match, ça me prépare mentalement pour partir à la guerre !

Un petit mot pour finir ?
Pour ma famille : si j’en suis là c’est vraiment grâce à eux ! Mon papa et ma maman m’ont coachée quand j’étais jeune et j’ai aussi joué avec ma grande sœur (21 ans, qui joue maintenant à Montluçon en N1).



nos partenaires majeurs

chevalgroupamaPeugeot Sovaca
bg insta